Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AMR P 16 ( automitrailleuse de reconnaissance )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
93eme RAM
Lieutenant
Lieutenant


Messages : 726
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 28
Localisation : valenciennes

MessageSujet: AMR P 16 ( automitrailleuse de reconnaissance )   Lun 22 Juil 2013, 19:42

BONJOUR  a tous  

voici pour inaugurer  la rubrique  un sujet  sur les  AMR P 16

evidemment  je ne peut rien inventer sur le sujet  donc je reprends  quelques photos  perso et quelques  documents  qui trainent  sur le net  pour vous  les faire partager   et evidemment un descriptif  du véhicule
qui s 'étofferas de jour en jour     en fonction de ma disponibilité  a  rechercher  ses  caractéristiques ...






Le P 16 a été développé en 1924 par Citroën à partir de la première Citroën-Kégresse Modèle 1923




Designer Citroën -Kégresse
Année 1924
Fabricant Schneider
Producion 1928-1931
Nombre construit 100


Caractéristiques

Poids 6,8 tonnes
Longueur 4,83 m
Largeur 1,75 m
Hauteur 2,60 m
Equipage  3
Blindage 11,4 mm
armement principal 37 mm SA 18
armement secondaire 7,5 Reibel mitrailleuse
Moteur Panhard 17
Chevaux moteur 60 cv
Suspension Kégresse piste
Réservoir de carburant 125 litres
Autonomie 250 km
Vitesse 50 kmh




L'AMC Schneider P 16 est un petit véhicule de 483 centimètres de long, 175 cm de largeur et 260 cm de haut. Comme l'épaisseur maximale de blindage est seulement 11,4 mm, le poids est en conséquence faible, 6,8 tonnes. Combiné avec un 3178 cc 60 ch du moteur à quatre cylindres dans le nez du véhicule il en résulte une vitesse maximale élevée pour l'époque, de 50 km / h. Un réservoir de carburant de 125 litres permet une autonomie de 250 km. La capacité de franchissement est de 40 centimètres, une pente de 40% peut être monté.

Il y avait un équipage de trois personnes: le commandant de la tourelle et de deux pilotes dans la coque, le second face à l'arrière afin de conduire le half-track dans cette direction immédiatement après une embuscade. Cette fonction "double-disques" est typique d'un véhicule de reconnaissance.
Dans le M 28 une tourelle octogonale est placé sur le dessus d'un compartiment de combat octogonale, la tourelle dispose d'un court SA 16 canon de 37 mm à l'avant et un "8 mm" Hotchkiss dans le dos.





Escadrons d' Automitrailleuses de Combat (EAMCs), qui en 1932 ont été alloués à quatre des cinq divisions de cavalerie. Plus tard, ils ont été utilisés par le 1ere Division Légère Mécanique (DLM ou division légère mécanisée), première division blindée de  France, en tant que principaux véhicules de combat avant d'être remplacé par le SOMUA S35 à partir de 1937. Quatorze ont été ensuite transférés au 2e Régiment de chasseurs d'Afrique en Tunisie et le reste pour les divisions d'infanterie qui leur déployés en tant
qu' automitrailleuse de reconnaissance (AMR, un terme qui désigne AFV d'appui pour l'infanterie motorisée, et non un véhicule de reconnaissance pure) dans le Groupes de Reconnaissance de Division d'Infantrie , les unités de reconnaissance: 1er GRDI, 3e GRDI, 4e GRDI, 6e GRDI et 7e GRDI chacun a eu au cours de la bataille de France une force nominale de seize (quatre pelotons de trois dans leur Groupe d'Escadrons de reconnaissance ou GER, et une réserve de quatre) pour un total de quatre-vingts. En réalité, le nombre était plus faible: le 2 Septembre 1939, ces unités avaient 74 P 16

Tous les véhicules du type étaient à ce moment complètement obsolètes et près d'être éliminée en faveur du char Hotchkiss .

Sur certaines unités, les équipages étaient déjà partis à se recycler dans l'utilisation des chars de combat et ont dû être précipitamment rappelé lors de l'invasion. Ils ont néanmoins lutté avec une certaine efficacité contre les forces d'invasion: par exemple, le 14 mai deux P 16 ans du 1er GRDI étaient essentiels à reprendre Haut-le-Wastia .



une photo qui vous permettras d 'observer quelques détails

voici  un site   avec quelques  photos   :
http://ww2drawings.jexiste.fr/Files/1-Vehicles/Allies/4-France/07-Others/Renault-UE/File/Renault-UE.htm






ps : n'hésitez  pas  a me faire part de vos remarques pour que ce post  puisse avancer  


cordialement  


julien
Revenir en haut Aller en bas
 
AMR P 16 ( automitrailleuse de reconnaissance )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Automitrailleuse Soviétique capturée BA-10 [1/35 ZVEZDA]
» invention des armes
» Photoscope Automitrailleuse Ferret Mk II de Mourmelon
» automitrailleuse M8 du REC 5eme esc 2eme peloton Tamiya 1/35
» KUBUS (Mirage Hobby au 1/35)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Seconde guerre mondiale :: Véhicules français-
Sauter vers: