Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RECHERCHES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: RECHERCHES   Lun 29 Aoû 2016, 11:45

Bonjour,
Je suis la nièce de François Laporte mort en déportation en Allemagne le 6 02 1945 au camp de Kaltenkirchen kommando de NEUENGAMME
Il a auparavant été fait prisonnier et emmené au stalag XII D de Trêves du 26/06/1940 au 30/10 1940 date à laquelle il s'est évadé.
J'essaie de reconstruire son parcours entre 1939 et la date de sa mort mais plus particulièrement sur  sa captivité au stalag (condition de vie, travail, etc) et aussi sur les conditions de son évasion. Était il seul, a t-il pu profiter d'une complicité, de quelle filière a t-il pu bénéficier (passeur par exemple) Bref j'ignore tout de cette période et aussi de ce qu'il a pu faire une fois évadé car je perds sa trace jusqu'en septembre 1941. Une photo le situe en avril 1941 à Poncin puis aux Grottes de la Balme. Il a peut être pu intégrer un maquis. Mais je n'ai aucune certitude. Il fut présenté par un membre des maquis de Tarare à Michel CAILLIAU, neveu du Général de Gaulle qui l'intégra dans son mouvement de Résistance  (le MRPGD) et devint chef départemental pour ce réseau dans la Loire sous les ordres direct de Pierre FREY. Ils furent arrêtés tous les deux par la Gestapo à Lyon (11 mai 1944) conduits pour être interrogés et incarcérés à la prison de Montluc et torturés. Puis pour mon oncle ce fut la déportation et la mort.
Je ne fais pas d'illusion sur un témoignage compte tenu qu'il aurait 106 ans, mais parmi vous quelqu'un pourrait avoir un parent l'ayant connu et entendu parler de cette évasion ?
Merci de m'aider. Il était un simple sergent de la 9ème section de C.O.M.A, sur laquelle j'ignore tout aussi de la campagne ou du régiment. Il est inscrit sur la liste N°61092 et passé par Saint MIHEIL camp N°3. Dans les documents on trouve un N° Mle 7813
Revenir en haut Aller en bas
Lamiral
colonel
colonel


Messages : 5763
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 34
Localisation : Cherbourg - Manche (50) - Basse Normandie

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Lun 29 Aoû 2016, 16:19

Bienvenue

Avez-vous consulté sa fiche matricule aux archives départementales de son lieu de naissance ?

COMA = COA = Commis et Ouvriers Militaires d'Administration c'est l'intendance et les subsistances des armées.

_________________
Matthieu

"l'Armée de Cherbourg ne s'est pas rendue. Elle a cessé la résistance quand elle est devenue inutile" CV Pérot pour le Général Goudouneix.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 2400
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Lun 29 Aoû 2016, 18:29

Bonjour
Bienvenue
Petite erreur de frappe, il s'agit de Saint-Mihiel en Meuse.
http://prisonniers-de-guerre.fr/frontstalag/camp-de-st-mihiel-n3/
http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/series/pdf/619MI.pdf
Sinon j'ai effectué une petite recherche sur les listes de résistants, il y a plusieurs LAPORTE François. Est-il dans cette liste ? Aller à la page 296.
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/sites/default/files/SHDGR_16P_L.pdf
Cordialement
L.


_________________
1er Génie Toujours Brave
Revenir en haut Aller en bas
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 00:12

J'ai parcouru la liste des résistants mais je n'y ai pas trouvé mon oncle qui a pourtant un dossier à Vincennes aux Archives de l'armée de terre
Dossier 16P 337 995
Il est né le 26 février 1910, à Paris 75012.
Je connais son parcours de résistant et il figure au Mémorial de Compiègne-Royailieu dont il est parti par le convoi du 27 juillet 1944 pour Neuengamme. De même j'ai pu retrouver au Fort de Montluc la cellule il a été détenu
En 1941 il arrive donc dans la Loire dans le village de Perreux et nous fait venir mes grands parents, ma mère et moi. Née en 1939, je n'avais que 18 mois. Nous y sommes restés jusqu'à la démobilisation de mon père. Mes grands parents ont appris à Perreux la disparition de mon oncle et son chef direct a aidé mon père à entreprendre des recherches et des démarches pour la liquidation des services. A Perreux ( Loire) il figure sur le monument aux morts.
Finalement cela m'a été assez facile à Caen et à Vincennes d'obtenir des renseignements Le livre de Monsieur CAILLIAU sur le MRPGD m'y a aidée. Celui ci a d'ailleurs déposé ses dossiers à Vincennes. Je le signale pour les correspondants que cela intéresseraient ( côte 1K 886 quatorze cartons) Son réseau a pris aussi le nom de Charrette
Donc je me concentre sur la partie 1939/1941 mystérieuse pour moi
J'ai d'autres documents indiquant que mon oncle était intégré dans la 16 ème DINA et je n'ai pas trouvé de détails dans sa fiche signalétique sur la campagne de ce corps d'armée.Par ailleurs j'aimerai savoir si le camp de Saint MIHIEL était un camp de transit. Existe t-il encore des traces de ce camp?
Merci pour vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal


Messages : 151
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 63
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 13:34

Bonjour et bienvenue sur le forum,

La 16e DINA n'existe pas. Les Divisions d'Infanterie Nord Africaines sont au nombre de 7 en 1940 (numérotées de 1 à 7) et une 1er DLINA (L pour légère) a été formée en juin avec des restes d'unités laminées en mai.

Peut être s'agit il de la 6e DINA? Son parcours est connu.

Quand aux Frontstalags, ils recevaient en France les prisonniers qui y séjournaient de quelques jours à quelques mois avant d'être transférés en Stalag en Allemagne.

Cordialement.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: recherches   Mar 30 Aoû 2016, 18:16

J'avais fait une longue réponse à Didier pour le remercier mais je crois qu'hélas elle s'est envolée. Je disais qu'en effet mon oncle était bien recruté dans la 6ème D.I.N.A et j'avais recopié la citation  décernée à titre posthume qui en parlait, ainsi que de "sa splendide évasion" Citation qui comportait la croix de guerre avec étoile de vermeil.
Je signalais aussi que le certificat de décès  comportait la mention " Mort pour la France" officialisée par l'arrêté du deux Août 1993  (JO du 17/1993 page 13022) mais que la Mairie de Perreux (Loire) avait fait le nécessaire dès l'annonce de sa disparition.
Mon oncle a aussi à titre posthume fait chevalier de la Légion d'Honneur et sur la ligne "officier" il y a le numéro 71027 qui correspond sans doute à cette nomination. Il a bien sûr fait partie des médaillés de la Résistance.
J'ai aussi des documents mentionnant qu'il avait été engagé comme "agent P2" selon son contrat d'engagement en application du décret 366 du 25 juillet 1942, grade de sous lieutenant  homologué par la commission nationale d'homologation en qualité de chargé de mission de 3ème classe.Son pseudo était Stenay. Il faut dire qu'avec mes grand - parents il avait vécu longtemps dans l'Est et était impressionné par l'esprit de résistance dans l'histoire de certaines villes. Il était voyageur de commerce et cela explique peut être son affectation dans la DINA.
Toutefois il avait devancé l'appel de sa classe ( né le 26/02/1910) et était engagé volontaire à la sous intendance militaire de THIONVILLE au titre de la 22ème section du C.O.A. Rappelé à l'activité le 27 aout 1939  il est affecté "au G .E des E.O du 6 ° CA." C'est écrit en abrégé à la main. Que devons nous comprendre? "Grande école des élèves officiers du sixième corps d'Armée?"
Donc j'en reviens à mon enquête: où trouver les détails de sa campagne  et ai je des chances d'avoir des renseignements sur les circonstances de son évasion du stalag XII D.
Dans la rubrique campagne aux armées plusieurs créneaux
du 2/9/1929 au 8/3/40 ,(aux armées) du 8/3/40 au 15/6/40 (intérieur) et du 15/6/40 au 25/6/40 (CD) pour moi c'est du charabia
Excusez moi j'ai encore été trop longue et merci d'avance si vous pouvez m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal


Messages : 151
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 63
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 19:29

Bonjour,

Voici un lien qui indique en gros le parcours de la 6e DINA.


http://www.les-tirailleurs.fr/documents/8c26139d-7167-4902-a7e4-9eab9deb9ee0/afficher



Cela vous permettra de situer les lieux de combats et de stationnement.

Cordialement.
Didier


Dernière édition par didier b le Mar 30 Aoû 2016, 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
touchon
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 1198
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 43
Localisation : rennes

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 19:55

bonsoir,
les évasions étant liées à des parcours individuels, les récits de ces dernières ne sont bien souvent connues qu'à partir du moment où leurs auteurs les ont consignées.
cdlmt
jd
Revenir en haut Aller en bas
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 20:08

Merci à Didier b pour l'adresse du site et à Touchon

Alors je crains de ne jamais avoir de nouvelles de cette évasion car mon oncle étant mort en déportation et ses chefs Messieurs CAILLIAU et FREY  décédés en 1991 et 1999
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal


Messages : 151
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 63
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 20:31

Les recherches sont souvent longues et difficiles mais il faut garder espoir.

Parfois, alors qu'on n'y croit plus, un document peut resurgir d'un grenier, un témoignage écrit depuis plusieurs décennies peut apparaître et vous mettre sur la voie.

Il faut de la chance et de l'obstination et ne jamais baisser les bras.

Bonne chance pour la suite.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 2400
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Mar 30 Aoû 2016, 22:57

Laporte a écrit:

du 2/9/1929 au 8/3/40 ,(aux armées) du 8/3/40 au 15/6/40 (intérieur) et du 15/6/40 au 25/6/40 (CD) pour moi c'est du charabia
Excusez moi j'ai encore été trop longue et merci d'avance si vous pouvez m'aider.

"Aux Armées" correspond à la mention « campagne double ».
"Intérieur" : correspond à une " campagne simple ", le mobilisé était au dépôt ou dans une affectation hors de la zone des armées.
"CD" . La mention de campagne double correspond à une période dans la zone des Armées

La mention campagne simple indique que le soldat est resté dans la zone de l'intérieur, la mention campagne double qu'il était dans la zone des armées. Cette dernière signifie que le temps compte double pour la pension.
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave
Revenir en haut Aller en bas
Lamiral
colonel
colonel


Messages : 5763
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 34
Localisation : Cherbourg - Manche (50) - Basse Normandie

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Jeu 01 Sep 2016, 23:00

Laporte a écrit:
il est affecté "au G .E des E.O du 6 ° CA." C'est écrit en abrégé à la main. Que devons nous comprendre? "Grande école des élèves officiers du sixième corps d'Armée?"
oulala ça n'existe pas du tout ça ! Shocked

A noter que le COA ce sont des non combattants (non en 1ere ligne), qui ont seulement été amenés à combattre (et encore) par la force des choses.

_________________
Matthieu

"l'Armée de Cherbourg ne s'est pas rendue. Elle a cessé la résistance quand elle est devenue inutile" CV Pérot pour le Général Goudouneix.
Revenir en haut Aller en bas
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 00:15

Bonsoir,

1° Je n'ai fait que recopier que ce qui est écrit dans la fiche signalétique et de services (2R 721 THIONVILLE-NANCY matricule 1063) de mon oncle François Laporte à la rubrique "Détail des Services et Mutations diverses" en le traduisant en lettres capitales car c'est écrit en lettres manuscrites et c'est en abrégé.
Et c'est pourquoi je posais la question de savoir comment interpréter cela.Cette calligraphie est encore répétée dans la rubrique "corps d'affectation" avec un numéro matricule 3935
2° Par ailleurs dois je considérer que le fait d'avoir été affecté dans cette 9 ème section C.O.A signifie qu'il n'a pas combattu et que la citation ci-dessous était " bidon"?
" Laporte François (FFC) Posthume:
Après un campagne brillante de la 6 idem D.I.N.A en 39/40fait prisonnier réussit une splendide évasion. Aussitôt rentré en France entra dans le réseau CHARRETTE, section de la Loire, où il fit preuve des plus brillantes qualités de recruteur. Arrêté par la Gestapo, et déporté en Allemagne, il est porté disparu"
Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil
A Paris 27 avril 1947 pour le Ministre de la Défense Nationale et par délégation
Le Colonel JOSSET, Délégué Général des Forces Françaises Combattantes de l'Intérieur
Signet JOSSET Texte authentifié le 8 avril 2011 AAPI Didier BIU Chef de la Section Citations
3° Il y a une indication"directeur de ventes(18/2/528 qui n'est pas une date. Est ce un numéro de registre et lequel.
Il est vraiment très difficile à un(e) profane de déchiffrer ces sortes de documents!!
Merci pour votre aide
Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal


Messages : 151
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 63
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 12:23

Bonjour,

En juin 1940, le front se déplace à toute vitesse et des unités de l'arrière se sont retrouvées en première ligne.

Tout est possible tellement c'était le chaos, souvent des officiers recrutaient tous les soldats égarés, leur donnaient une arme et leur confiaient une mission.

De même, des groupes ou des sections perdues se mettaient à disposition du commandement d'autres unités.

En l'absence de récit et de témoins, rien n'est sûr mais tout est possible.


Cordialement.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 2400
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 17:52

didier b a écrit:
Bonjour,
En juin 1940, le front se déplace à toute vitesse et des unités de l'arrière se sont retrouvées en première ligne.

Tout est possible tellement c'était le chaos, souvent des officiers recrutaient tous les soldats égarés, leur donnaient une arme et leur confiaient une mission.

De même, des groupes ou des sections perdues se mettaient  à disposition du commandement d'autres unités.

En l'absence de récit et de témoins, rien n'est sûr mais tout est possible.
Cordialement.
Didier
Bonjour
Tout à fait d'accord avec Didier, il est fort probable que des unités de C.O.A aient combattues, vu la rapidité des allemands à avancer. Il y a eu aussi beaucoup de morts dans les COA.
cdt

http://www.ajpn.org/juste-Jean-Nallit-2039.html


_________________
1er Génie Toujours Brave
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 2400
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 19:18

Laporte a écrit:
il est affecté "au G .E des E.O du 6 ° CA." C'est écrit en abrégé à la main. Que devons nous comprendre? "Grande école des élèves officiers du sixième corps d'Armée?"

Parfois dans la partie blessure, il est noté E.O (éclat d’obus), mais là, c'est une affectation, donc ;
G .E = Groupe d'Exploitation
6 ° CA = 6ème Corps d'Armée
pour E.O je sèche, peut-être o pour Ouvriers ?
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave
Revenir en haut Aller en bas
touchon
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 1198
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 43
Localisation : rennes

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 19:27

la dénomination d'Elève Ouvrier existait elle à l'époque?
jd
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel


Messages : 2400
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: RECHERCHES   Ven 02 Sep 2016, 19:35

salut Jd
alors là aucune idée, le E pourrait aussi correspondre à Entrepot ou Etablissement
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave
Revenir en haut Aller en bas
Laporte
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe


Messages : 6
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: RECHERCHES   Sam 03 Sep 2016, 01:06

Merci pour vos tentatives d'explication de ces sigles un peu complexes qui figurent sur la fiche signalétique et des Services de François LAPORTE.
C'est vrai que cela paraitrait logique comme interprétation et dans l'enchainement de l'affectation au C.O.A . Peut être aurai je la clef de cela en interrogeant directement les services qui rédigent ces documents car cela ne doit pa être le premier cas.
J'ai posé la question de l'évasion car elle a été très précoce et effectivement j'avais pensé aux filières dont parle Jean Nallit et aussi les créateurs du MRPGD dans le livre de Michel Cailliau. Seulement beaucoup de ses filières ont commencées fin 1941 , début 1942 quand les prisonniers ont commencé à s'organiser dans les camps et ) envoyer des colis et des courriers truqués et des faux papiers à destination des stalags. Mais dés septembre1940 François LAPORTE s'était déjà évadé. J'ai vu que les services de Caen conservent des fiches individuelles établies par la Wehrmacht(PK1 PKII PKIII) (cf page62 du fascicule édité par les Archives de Vincennes " Vos ancêtres à travers les archives militaires " idem édition mise à jour" ) Je vais les interroger et je reviendrai vers vous si j'ai des réponses
Marci pour votre aide
Cordialement
PS je suis adhérente de l"Amicale des Rescapés de Montluc et cela m'est arrivé de rencontrer Jean Nallit. Lui aussi appartenait au MRPGP comme Monsieur TASSANI aujourd'hui décédé . Ils m'ont dit avoir rencontré très probablement mon oncle mais souligné que souvent ils ne se connaissaient entre eux que par leur(s) pseudo(s)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RECHERCHES   Aujourd'hui à 04:48

Revenir en haut Aller en bas
 
RECHERCHES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvé au hasard de mes recherches... Profession mendiant
» Vos recherches petshop
» au hasard de mes recherches
» CAILGEO GENEALOGIE un autre site de recherches comme GENEANET
» 1914-2014 genealogie et poilus - recherches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Présentez-vous / Introduce yourself-
Sauter vers: