Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !
Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Tournevis Porte-Embouts Stanley avec 6 Embouts – ...
Voir le deal
3.91 €

 

 Petit Ouvrage du Bambesch !

Aller en bas 
+2
maginotboss
Julien-Bambesch
6 participants
AuteurMessage
Julien-Bambesch
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe
Julien-Bambesch


Messages : 31
Date d'inscription : 15/02/2013
Age : 28
Localisation : Bambiderstroff

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeDim 11 Aoû 2013, 23:50

Le Petit Ouvrage du Bambesch !

Bonjour à tous !

Comme je l’ai indiqué dans ma présentation, je suis membre de l’association des Guides du Bambesch.
En parcourant le forum, j’ai vus que Simon a fait un remarquable exposé sur le Secteur Fortifié de Faulquemont et ses ouvrages, cela dis, je souhaite éditer un article sur le Bambesch qui j’espère sera intéressant, je vais également vous communiquer les dates d’ouvertures, si jamais vous avez des questions, je vous en prie, n’hésitez pas ! Smile 




Le Bambesch est un petit ouvrage d’infanterie de type CORF, composé par 3 blocs de combats relié par galerie. Il tombera le 20 juin 1940.


La construction :

Les plans initiaux, datés au 10 octobre 1931 prévoient la construction de cinq blocs.
En 1932, commence la construction de 3 blocs de combat, les deux autres blocs restant (le bloc 4 où devait être installé une tourelle de 81 et le bloc 5 où devait se trouver une entrée séparée) devaient eux être commencer en 1941 lors d’une nouvelle phase de travaux, ils n’ont donc jamais étaient construit.

Le coût effectif de l’ouvrage fût de 11 millions d’anciens francs, sa construction a été effectuée par l’entreprise Borie de Paris.

Les différents Blocs :


Bloc 1 :

Chef de Bloc : Sergent-chef Caballero


Armement et cuirassement :

-Une tourelle de mitrailleuse transformée tardivement en arme mixte.
(Jumelage de mitrailleuse Reibel et un canon de 25 AC)

-Une cloche GFM type A.
(FM 24/29, mortier de 50mm, plus le matériel d’observation, périscope, épiscope, bloc jumelle)



Bloc 2 :

Chef de Bloc : Sergent-chef Grandin

Le Bloc 2 fût le bloc visé par l’attaque allemande du 20 juin 1940, vous pouvez voir sur la photo la façade ruinée et la cloche GFM presque déchaussée.


Armement et cuirassement :

-Une chambre de tir d’infanterie
(Canon de 47 AC, ainsi que deux jumelages de mitrailleuse Reibel)

-Une cloche GFM type A

-Une cloche Lance grenade, mais comme la plupart, le mortier de 60mm prévus n’a pas été installé.



Bloc 3 :

Chef de Bloc : Sous-lieutenant Régis


Le Bloc 3 présente de nombreux impact sur la façade, mais le mystère subsiste quand à qui les a réaliser.

Il existe deux versions :

-La première serait que les allemands auraient une fois l’ouvrage pris, reconstitué l’assaut, afin de réaliser un film de propagande.

-La deuxième serait que les américains aient tirés sur l’ouvrage pour une raison x ou y (présence de défenseurs ?) en novembre 1944 lors de la libérations de la région.


Armement et cuirassement :

-Une chambre de tir d’infanterie
(Canon de 47 AC, ainsi que deux jumelages de mitrailleuse Reibel)

-Deux cloches GFM type A


L’usine :

L’usine du Bambesch situé à un peu moins de 30m sous terre comporte deux groupes diesel Renault de 54CV et 6 cylindres, et d’un CLM (Compagnie Lilloise des Moteurs).

L’équipage :

L’ouvrage est occupé par le 3em bataillon du 146 Régiment d’infanterie de forteresse (qui reçoit l’appellation Régiment de Faulquemont le 8 août 1935) et également par un détachement du 4em Régiment du génie.

Théoriquement l’Ouvrage est censé être composé de 120 hommes (4 officiers compris) bien que ‘’seulement’’ 108 étaient présent au moment de la rédition du 20 juin 1940.

Le commandement de l’Ouvrage était le lieutenant André Pastre,  secondé par le lieutenant Joseph Trunkenwald.

Les deux autres officiers étaient le Lieutenant Jacques Baudon, médecin de l’ouvrage et le Sous-lieutenant Etienne Régis, chef du Bloc 3.

Les journaux de marches du 146 RIF ont disparu en juin 1940, aussi nous ne pouvons trouver une liste complète des effectifs, cela dit, en parcourant les livres, en croisant les informations, ont arrive à dresser une liste assez sommaire des effectifs.

Si d’autres noms viennent à s’ajouter à ma liste, j’éditerai cet article régulièrement.
Lieutenant Pastre (Commandant)
Lieutenant Trunkenwald (Second)
Lieutenant Baudon (Médecin)
Sous-lieutenant Régis (Chef du Bloc 3)
Sergent-chef Caballero (Chef du Bloc 1)
Sergent Grandin (Chef du Bloc 2)
Sergent Rémy (Second chef du Bloc 2)
Sergent Pottecher (Chef de chambre de tir Bloc2)
Sergent Lecére (Second chef du Bloc 3)
Soldat Herblot (Servant de FM Bloc 3 blessé le 20 juin par un éclat aux poumons)
Adjudant Quetelard (Commandant le détachement du génie)
Sergent Maire (Spécialiste du génie)
Sergent-chef Redt
Sergent Brestel
Caporal Bempel
Caporal Camus
Soldat Le Quéméner
Soldat Quoix




Journal :

L’Ouvrage édité régulièrement un périodique pour la modique somme de 1 franc pour la troupe et de 2 francs pour les officiers : ‘’Le Coup de Bambi’’  en référence au village de Bambiderstroff à proximité duquel se trouve l’ouvrage.



Juin 1940, et la chute du Bambesch :

-15 juin :

Les hommes depuis le Bloc 2 du Bambesch assistent au sabotages des casemates ‘’Bambi’’ (Nord et Sud).
Les réserves de fuel de Bambi Nord sont incendiées et des flammes immenses s’élèvent au-dessus de la casemate.

Au soir le guetteur dans la GFM du B2 signale l’arrivé d’un détachement allemand qui vient selon toute probabilité en reconnaissance constater ce qui se passe à Bambi nord.
Le Sergent Rémy met le 47 en batterie, le Sergent Pottecher se place au jumelage et le FM est mis en position dans la GFM.
Un coup de 47 est tiré, débacle de la patrouille allemande qui laissera quelques tué, pris sous le feu des Reibel et du FM.

Comme dans beaucoup d’ouvrage du secteur, une section d’avant poste sera placé sur les dessus de l’ouvrage et d’autres non loin des blocs.


A 4H30, le Bloc 3 du Bambesch va repousser une section allemande tentant de déborder par le sud, une patrouille française menée par le Lieutenant Gangloff (second de l’ouvrage du Kerfent).


-16 juin :

Le Bambesch signale la présence de soldat allemand à proximité des réseaux de barbelés au sud du Bloc 3 du Kerfent.

La section d’avant poste du Bambesch est attaqué et doit décrocher pour regagner l’ouvrage, ce qui ne se fait pas sans difficultés.
Le Lieutenant Pastre demandera l’appuie du Kerfent qui une fois la section en sécurité, arrosera copieusement les abords du Bambesch.


L’angoisse commence à se faire grandement ressentir, car le commandant Denoix à Laudrefang, indique que l’ennemi venant de la trouée de la Sarre est sur ses arrières., le Mottenberg indique que l’ennemi vient cette fois probablement du Luxembourg, et est en train de contourner la Ligne.
L’étau se resserre sur le Secteur Fortifié de Faulquemont et on commence à se demander si l’évacuation prévue le lendemain au soir pourra avoir lieu.


-17 juin :

Les préparatifs pour l’évacuation prévue pour le soir sont en cours, les hommes préparent les paquetages etc.
Des patrouilles tentent d’accéder aux arrières de l’ouvrage, elles sont rapidement fixées par des allemands surveillant les arrières du Bambesch.
On apprend par Denoix qui téléphone depuis Laudrefang pour informer qu’il y a un contrordre : L’évacuation est annulé, il faut tenir, nous sommes encerclés.

Le discours de Pétain est entendu par les troupes de forteresses, le moral est bas, mais cela n’entament en rien leur volonté de résistance.

Les allemands tentent un coup de main sur le Kerfent vers 22h, aussitôt tout les blocs de ce dernier, ainsi que le Bambesch, la casemate sud du Mottenberg et le Mottenberg (SF de Boulay) déchaîne un enfer de feu et d’acier sur les attaquants qui se replie rapidement.

Certains officiers trouvent la coïncidence louche (Gangloff du Kerfent notamment), en effet les allemands présents en masse le 17 juin à 22h aux abords de l’ouvrage, heure à laquelle étaient censé évacué les ouvrages…les allemands étaient ils au courant de l’avant dernier ordre reçu ?

-18 juin :


La journée est relativement calme, on devine que des patrouilles ennemies se sont réfugiés à la ferme situé à proximité de la crête dominant le route Metz Sarrebruck, à porté de tir du Bloc 3 du Bambesch. On décide la destruction du bâtiment, à coup de 47, 25 et de mortier de 50.

Le Bambesch participe avec d’autres ouvrages à des tirs de harcèlement sur les villages environnant (Longeville, Bambiderstroff).

-19 juin :

Appel du Kerfent, indiquant que l’ennemi à découvert certaine boîte de coupure.

20 juin : La chute du Bambesch


Au matin, l’artillerie allemande se déchaîne sur les ouvrages du SFF, visant particulièrement, le Bambesch et le Bloc 3 de Laudrefang.

Le Lieutenant Vaillant (commandant l’ouvrage de l’Einseling) envoie une patrouille sous le commandement du Caporal Roy, ayant pour mission de se porter à proximité de la route de Bambiderstroff, le but est de repérer les pièces d’artillerie faisant feu.
La patrouille trouve une première batterie à proximité de la vallée de l’Albach, une deuxième sur la route de Dorviller à Bambiderstroff.
Cette patrouille est au retour prise à partie par une mitrailleuse situé sur la cote 400, Roy et ses hommes rentrent à l’Einseling sans perte et transmettent leurs informations à Vaillant qui les communique immédiatement à Laudrefang et au Bambesch.

Les attaquants allemands place un ou deux 88 FLAK et des 37 PAK dans un angle mort entre 500 et 1000m du Bloc 2 du Bambesch. La casemate Bambi Nord évacué, l’Einseling trop loin, les mortiers de 81 de Laudrefang trop loin, les allemands sont indélogeables.

Vers midi et demi, le bombardement final commence.
Après une après-midi de tir intensif, les canons vont percé le Bloc 2, pulvériser la visière, déchaussé la cloche GFM et défoncé un créneau FM.
Le Bloc 2 est vaincu, ce dernier sera évacué, au fond les portes sas sont fermés, la porte blindé également et le FM engagé, pour pouvoir défendre le casernement si jamais ils passaient par la tête aux allemands de descendre, en s’infiltrant par le Bloc 2.

Le Bloc 3 est lui aussi attaqué, le Soldat Herblot est blessé aux poumons par un éclat d’obus, le bloc s’enfume, l’air devient irrespirable.

La tourelle pour arme mixte au Bloc 1 est HS, touché par un coup au but alors qu’elle était en batterie, cette dernière se bloque.

L’aération au Bloc 1 et 3 est HS, on suffoque, impossible de la remettre en marche.

Depuis toutes les armes encore en état de tirer, les défenseurs du Bambesch continuent la lutte et se battent désespérément contre l’ennemi.

La situation est dramatique, le Kerfent tente vainement de défendre son voisin, mais ne parvient que à gêner sommairement les assaillants.

Fait alarmant, Baudon graçe à un appareil spécial se rend compte que le taux de CO monte dangereusement, l’air devient irrespirable.

Pastre réunit ses officiers, et à l’unanimité, on choisi de se rendre, car Paris est pris depuis 6 jours (14 juin), Pétain à la radio le 17 parle d’une armistice, de plus le sort des combattants de la Ferté était connu de tous, et quoi que les officiers décident, le Bambesch est malheureusement totalement perdu, dans ce cas peut on sacrifier 108 hommes, les condamnées à l’asphyxie alors qu’ils on accompli leur devoir jusqu’au bout ? Non !

Pastre prend donc la lourde décision de se rendre, l’honneur reste sauf, l’ouvrage aura combattu jusqu’au bout, jusqu’à l’extrême limite de ces capacités.


Attention, les témoignages concernant la façon exacte dont eu lieu la rédition de l’ouvrage sont variés, la plus probable est la suivante :

A 19h00, le Lieutenant Trunkenwald (du fait qu’il était, germanophone, prêtre ((donc célibataire)) et officier en second de l’ouvrage) ainsi que le Sergent-chef Redt (germanophone et son nom revient dans beaucoup de version) gravissent l’escalier du Bloc 3.

Un drapeau blanc est hissé par l’orifice du périscope d’une GFM.

Trunkenwald et Redt sortent du Bloc, pendant qu’un des deux reste en otage, l’autre redescend chercher ses camarades.

Les hommes sortent, certains discutent avec les allemands, puis c’est le départ vers 5 ans de stalag.

Les officiers du Bambesch sont conduit au siège du charbonnages de Faulquemont au PC de l’Oberst von Lichtenstern ( ce dernier mourra le lendemain 21 juin, à la tête de ses hommes devant le Kerfent) pour être interrogé avant de partir vers un oflag.

Pastre, Régis et Baudon ont probablement passé 5 ans en oflag, pour Trunkenwald en revanche, il est sorti au bout d’un an car il était alsacien/lorrain.



Le Bambesch déplorera trois blessés graves, dont un mortel (guetteur de la cloche GFM du Bloc 2, mort de ses blessures en captivité le 22 juin).




Voilà pour ce qui est de la présentation de l’ouvrage du Bambesch, j’espère que vous trouverez cet article instructif !! :D 


Source :

* Raymond Simon ‘’Les hauts de Faulquemont’’
* Raymond Gangloff ‘’La tragédie de la Ligne Maginot’’
*Roger Bruge ‘’On a livré la Linge Maginot’’
*Jean-Yves Mary et Alain Hohnadel ‘’Hommes et Ouvrages de la Ligne Maginot’’ T. 1 et 3
*Témoignage d’Albéric Vaillant
*Témoignage du neveu de Joseph Trunkenwald
Revenir en haut Aller en bas
maginotboss
Général
maginotboss


Messages : 2637
Date d'inscription : 01/11/2009
Age : 28
Localisation : Illkirch-Graffenstaden (67)

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013, 09:05

Très bel article, qui m'a permis d'en savoir un peu plus sur le Bambesch.
Revenir en haut Aller en bas
http://lignemaginot-militaria40.webnode.com
Lorenzo G
Modérateur
Lorenzo G


Messages : 3968
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013, 15:41

Bonjour,
Oui petite présentation très intéressante ! Merci pour ce partage
Cordialement

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie


Dernière édition par Lorenzo G le Lun 12 Aoû 2013, 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
93eme RAM
Lieutenant
Lieutenant
93eme RAM


Messages : 685
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 34
Localisation : valenciennes

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013, 17:57

merci pour ce petit resumé Julien ....





alors Lorenzo tu trouve pas ca intéressant ?
Petit Ouvrage du Bambesch !  145380 Petit Ouvrage du Bambesch !  75380 

cdt



julien
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Modérateur
Lorenzo G


Messages : 3968
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013, 19:30

Oups petite erreur de frappe, voilà c'est corrigé. Embarassed Embarassed Embarassed 
A +Petit Ouvrage du Bambesch !  75380 Petit Ouvrage du Bambesch !  75380 Petit Ouvrage du Bambesch !  75380 

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Sergent
Sergent
didier b


Messages : 311
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 69
Localisation : Pays de Gex (Ain)

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeMer 14 Aoû 2013, 15:05

Bonjour Julien, bonjour à tous,

félicitations pour ce récit et ces informations très intéressantes.

Comme tu sembles bien connaitre cet endroit, peux tu m'indiquer si l'ouvrage du Bambesch se trouve dans le bois du même nom ( parfois orthographié Bambech) au sud de Forbach et près de Behren les Forbach? Est ce le même lieu?
Le 1er régiment de zouaves ( 82eme DIA) dont faisait parti mon père a combattu dans ce bois et dans le bois de l'Ermerich situé dans le même secteur en mai 1940.
Début juin les unités d'infanterie traditionnelles ont été transférées sur le front principal de la Somme à la Marne, laissant la défense  de la ligne maginot aux seules unités de forteresse.

Cordialement.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
maginotboss
Général
maginotboss


Messages : 2637
Date d'inscription : 01/11/2009
Age : 28
Localisation : Illkirch-Graffenstaden (67)

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeMer 14 Aoû 2013, 20:41

Le Bambesch se trouve à proximité de Bambiderstroff, qui est assez éloigné de Behren. Il y a fort à penser que ce ne soit pas le même bois ...
Revenir en haut Aller en bas
http://lignemaginot-militaria40.webnode.com
Julien-Bambesch
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe
Julien-Bambesch


Messages : 31
Date d'inscription : 15/02/2013
Age : 28
Localisation : Bambiderstroff

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeJeu 15 Aoû 2013, 11:09

didier b a écrit:
Bonjour Julien, bonjour à tous,

félicitations pour ce récit et ces informations très intéressantes.

Comme tu sembles bien connaitre cet endroit, peux tu m'indiquer si l'ouvrage du Bambesch se trouve dans le bois du même nom ( parfois orthographié Bambech) au sud de Forbach et près de Behren les Forbach? Est ce le même lieu?
Le 1er régiment de zouaves ( 82eme DIA) dont faisait parti mon père a combattu dans ce bois et dans le bois de l'Ermerich situé dans le même secteur en mai 1940.
Début juin les unités d'infanterie traditionnelles ont été transférées sur le front principal de la Somme à la Marne, laissant la défense  de la ligne maginot aux seules unités de forteresse.

Cordialement.

Didier





Non, comme le dit maginotboss, l'Ouvrage se trouve effectivement dans les bois du Bambesch, mais à proximité du village de Bambiderstroff, le village se trouvant à une trentaine de km de Forbach, ce n'est donc pas le même lieu où ton pére à combattu, désolé de ne pas pouvoir t'être plus utile


Sinon merci à tous pour vos retours positifs :D 

Et Lorenzo c'est pas grave, j'avais compris quand même ^^
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Sergent
Sergent
didier b


Messages : 311
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 69
Localisation : Pays de Gex (Ain)

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeJeu 15 Aoû 2013, 12:17

Bonjour,

merci à maginotboss et à Julien pour leurs réponses qui dissipent le doute que j'avais.
Il est clair à présent que ce sont deux lieux différents.

Cordialement.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
MDL/CHEF HARMAND
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
MDL/CHEF HARMAND


Messages : 537
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 46
Localisation : GORCY (54)

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013, 15:58

bonjour ,JULIEN-BAMBESCH ,sympathique article ( j'ai moi même le livre de GANGLOF ,LA TRAGEDIE DE LA LIGNE MAGINOT depuis peu et l'ai lu avec avidité et passion ,)

Bienvenue sur le forum au plaisir de te lire et certainement de passer au BAMBESCH dans quelques temps

A+
Revenir en haut Aller en bas
Julien-Bambesch
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe
Julien-Bambesch


Messages : 31
Date d'inscription : 15/02/2013
Age : 28
Localisation : Bambiderstroff

Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: ..   Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitimeLun 21 Oct 2013, 00:36

Oui, La Tragédie de La Ligne Maginot est vraiment poignant, tu sens vraiment que l'auteur y était, et ça humanise vraiment le livre, Gangloff était l'un des premiers à essayer de réhabiliter le soldat de la Ligne Maginot, injustement accusé d'être responsable de la défaite 1940, si je suis membre d'une association Maginot, c'est en grande partie pour ça, entretenir la mémoire du soldat de 1940 et expliquer qu'il n'a pas manquer à son devoir contrairement a ce que disent les médias ou ce que l'on expliquent dans les écoles (pour les rares ou on place un mot sur la Ligne Maginot).
Et Gangloff était un pionner dans ce domaine !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Petit Ouvrage du Bambesch !  Empty
MessageSujet: Re: Petit Ouvrage du Bambesch !    Petit Ouvrage du Bambesch !  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit Ouvrage du Bambesch !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rechercher sur l'ouvrage du bambesch du 146e Rif et 156e Rif
» Photos d'un petit ouvrage
» Brochure sur le Petit Ouvrage de l'Immerhof.
» Petit ouvrage de La Ferté : Ce qu'il s'est réellement passé
» Fort Casso, Petit ouvrage de Rorbach, 10 Août 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: campagne de France :: La ligne Maginot / The Maginot Line-
Sauter vers: